Page 1
En passant

Point sur les travaux – Place Mossé > Semaines 13 et 14 (du 29 mars au 9 avril)

Quai des Mariniers

  • 100% Terrassement
  • 100% réseaux eaux pluviales et arrosage
  • 100% Préparation pour la pose des bordures
  • 100% Fouille à l’aspiratrice pour le déplacement d’un candélabre
  • 90 % des bordures posées
Fin de semaine 13 et début de la semaine 14
  • Préparation des surfaces pour la pose des dalles drainantes
  • Mises à la cote
  • Remplissage des fosses espaces verts
  • Déplacement des candélabres
En passant

Place Mossé et ses abords > démarrage des travaux à partir du 1er mars (mis à jour)

Mise à jour du 25 février à 13 h.

Genèse et objectifs du projet

Il s’inscrit dans la continuité des aménagements des bords de Loire effectués route des Saulaies et quai des Eduens, en s’inspirant des préconisations du Plan guide Loire.

Une « vraie » place et une nouvelle porte d’entrée de la ville historique

L’enjeu principal est de créer une place apaisée, davantage dédiée aux piétons, qui retrouve son attache avec le cœur historique de la ville, tout en offrant une vue dégagée sur la Loire.

Circulation automobile et cycliste

La circulation s’effectuera désormais sur une rampe qui s’élèvera du quai des Mariniers pour remonter au pont de Loire. Elle sera complétée par deux bandes cyclables unidirectionnelles. Le rond-point Louis de Règemortes sera remplacé par un carrefour à feux « intelligents », qui s’adapteront pour fluidifier la circulation, notamment au moment des heures de grands passages.

Stationnement

Pour compenser la suppression des deux parkings, places haute et basse, 32 places de parking en zone blanche seront matérialisées dès la première phase du chantier au niveau de la tour Gauguin, en plus des 2 places PMR déjà existantes.

Place à un végétal raisonné et durable

Le projet s’inscrivant dans une logique de long terme, les arbres les plus âgés et abîmés seront remplacés par de nouvelles essences résistantes aux fortes chaleurs : tilleul, alisier et chêne.

Cette démarche permettra de pérenniser la qualité du paysage et notamment l’effet « carte postale » de Nevers vue depuis la rive gauche. La place basse sera quant à elle parée d’une palette végétale ligérienne, agrémentée de gradins propices à la contemplation.

Sur l’ensemble du projet allant de la place Mossé au quai des Mariniers, 24 arbres seront abattus, 22 seront replantés et de nombreux massifs seront créés. Afin de favoriser la biodiversité, les nouvelles essences seront plantées en mélange (70 % d’entre elles seront indigènes) et 30 % du sol de la place sera perméabilisé et végétalisé (place basse). L’alignement de platanes du quai des Mariniers sera quant à lui conservé et complété.

Malmenés par les véhicules stationnant directement sur leur système racinaire et par le bitume présent jusqu’à même leur tronc, les arbres de la place Mossé dépérissent depuis de nombreuses années. Aujourd’hui et désormais, la gestion des arbres urbains s’applique à les planter à bonne distance les uns des autres, pour les laisser en port libre (afin d’éviter les blessures dues aux tailles), et à créer des fosses ou des tranchées de plantation augmentées, afin de garantir une meilleure longévité au cours des décennies.

Phasage
(sous réserve)

Phase 1 – Du 1er mars à mi-juin 2021
Place Mossé – Quai des Mariniers (3 mois 1/2)

  • abattage d’arbres fragilisés ou malades, place Mossé (22) et au niveau de l’entrée de la promenade des Remparts (2) – Conservation de 4 tilleuls sur la place haute  ;
  • à proximité du rond-point, suppression de l’îlot, terrassements et matérialisation du parking de 32 places quai des Mariniers ;
  • terrassements et réaménagement des espaces verts devant le Grand Monarque ;
  • travaux sur le réseau des eaux pluviales devant le Grand Monarque et en contre-bas de la place.

Circulation des véhicules :

  • De mars à début juin, les travaux s’effectueront en chaussée rétrécie ou par des feux en alternat ;
  • Début juin jusqu’à mi-juin, les travaux s’effectueront de nuit, de 19 h à 7 h et une déviation sera mise en place uniquement la nuit (plan ci-après).
    Consultez le document et le plan ► 
    2021 Place Mossé – 1re phase Info riverains et plan de déviation de juin

La collecte des ordures ménagères s’effectuera aux jours habituels et ne sera pas perturbée dans cette 1re phase.

Le stationnement sur la place haute et le parking bas de la place Mossé seront temporairement perturbés mais toujours accessibles durant cette 1re phase.

Phase 2 – mi-juin à fin août 2021
Place Mossé / début de la rue de Loire / rond-point de Règemortes (3 mois 1/2)

  • renouvellement et création des réseaux concessionnaires dont le réseau de chauffage urbain, Enedis, eaux usées, eau potable et les futurs feux (inclus rond-point de Régemortes).

Impacts sur la circulation à prévoir.

Phase 3 – septembre 2021 à mai 2022
Place Mossé / Rue de Loire / Quai de Mantoue (9 mois)

Sous phase 1 (septembre à fin novembre 2021) – Place Mossé

  • démolition d’une partie de la place Mossé ;
  • création des nouveaux murs de soutènement sur la place Mossé (place basse) ;
  • création de la rampe ( murs structurel, voirie et trottoirs) et réalisation des revêtements.

Impacts sur la circulation à prévoir.

Sous phase 2 (décembre à fin février 2022) – Place Mossé / rue du Guichet / rue de Loire

  • aménagement de la place basse et des pieds de commerces ;
  • aménagement de la rue du Guichet et de l’entrée de la rue de Loire.

Impacts sur la circulation à prévoir.

Sous phase 3 (mars à mai 2022) – Quai de Mantoue

  • aménagement de la fin du quai de Mantoue ;
  • aménagement de la place haute.

Impacts sur la circulation à prévoir.

Les partenaires de l’opération

Ce projet co-construit entre Nièvre Aménagement, maître d’ouvrage délégué dans le cadre de la ZAC (zone d’aménagement concerté) Saint-Genest, l’agence TN+ (mandataire) en charge de l’aménagement urbain et paysager et les services techniques de la Ville de Nevers pour la partie programmatique, va révolutionner les usages et les perspectives, notamment sur la Loire. Il s’est fait avec l’appui d’un bureau d’études spécialisé pour les questions de circulation, Sormea.
Co-traitants : Rodolphe Chemière (architecte-paysagiste) / Urbatec Ingénierie (bureau d’études VRD) / Atelier Roland Jeol (bureau d’études lumière).