Page 1
En passant

Fermeture de la rue des Ardilliers – Porte de Paris

La Porte de Paris entame sa 3e phase de restauration à partir du 5 février.

Pour des raisons de prévention des risques d’incidents ou d’accidents, la circulation des véhicules de toute nature, y compris cycles et motocycles sera interdite du 5 février au 4 mai rue des Ardilliers – Porte de Paris.

Une déviation sera mise en place par la rue de la Préfecture.

Le stationnement des véhicules de toute nature sera interdit au droit des travaux.

Pour en savoir plus sur cette restauration :

► Consultez la page de notre blog « Porte de Paris »
► Lire l’article « L’heure de la restauration a sonné » https://www.nevers.fr/actualites/porte-de-paris-lheure-de-la-restauration-a-sonne

En passant

Porte de Paris > Circulation perturbée les 9 et 10 juillet

En raison des travaux de rénovation de la Porte de Paris

  • la circulation des véhicules de toute nature, y compris des cycles, sera interdite rue des Ardilliers (de l’intersection de la rue de la Préfecture à la Porte de Paris) les 9 et 10 juillet ;
  • une déviation sera mise en place ces mêmes jours rue de la Préfecture ;
  • le stationnement des véhicules de toute nature sera interdit au droit des travaux durant cette période.
En passant

Travaux porte de Paris > Circulation

Rue des Ardilliers

De l’intersection de la rue de la préfecture à la porte de Paris, la circulation des véhicules de toute nature, y compris des cycles et motocycles est interdite au droit et à l’avancement des travaux du 1er au 5 avril à midi.

Une déviation sera mise en place rue de la Préfecture du 1er au 6 avril à midi.

En passant

Travaux porte de Paris, c’est parti !

En résumé

  • L’ouverture du chantier de la porte de Paris est effective depuis le 5 mars.
  • Ils se concentrent sur de la restauration des maçonneries et des couvertures.
  • Durée prévisionnelle : 12 mois.
  • Maître d’ouvrage : Ville de Nevers.
  • Maître d’oeuvre : Lefevre-Architectes.
  • Coût des travaux : 758 133,71 HT avec un co-financement de la DRAC de 50 %.

Circulation

►►► La mise en place de l’échafaudage entre le 19 et la 30 mars va nécessiter une fermeture à la circulation.

En savoir plus

La Porte de Paris, qui marque l’entrée nord de la ville historique, va connaître des travaux d’ampleur qu’elle n’avait pas connus depuis… les années 1930.

Adieu charlotte disgracieuse sur le toit ! L’imposant édifice commémoratif royal, bâti au milieu du XVIIIe siècle, mutilé à la Révolution française et classé au titre des Monuments historiques depuis 1930, s’apprête à renaître durablement de ses pierres. À force d’infiltrations d’eau répétées, de la circulation automobile et de choix de pierres de restauration non adapté par le passé, le monument s’est en effet altéré au fil des décennies.

Inscrits dans le cadre d’une convention passée avec la Direction régionale des affaires culturelles (DRAC), les travaux auront pour maître d’œuvre Daniel Lefevre, architecte en chef des Monuments historiques.

Ces travaux vont se décomposeront en trois phases :

  • Une phase de trois mois qui consistera à l’installation d’un échafaudage complet sur la porte, puis à l’enlèvement de la bâche de protection sur la partie sommitale pour reprendre les pierres et la couverture en plomb ►Circulation maintenue sauf cas ponctuel (voir plus haut).
  • Une deuxième phase, étendue sur six mois, qui consistera au démontage de l’échafaudage de la partie haute pour se concentrer sur l’arc (l’intrados), ses caissons et ses rosaces ►Circulation maintenue.
  • Une dernière phase, d’une durée de trois mois, se concentrera sur les deux pans intérieurs du passage, avec la reprise partielle de l’épitaphe de Voltaire ►Fermeture de la circulation.

Porte de Paris – début du chantier (mars 2018)