Page 1
En passant

Travaux du Banlay > Modification de la circulation et des arrêts de bus à partir du 2 septembre

Afin d’offrir une rentrée sereine aux élèves des établissements scolaires du Banlay et d’anticiper au mieux les travaux, une réorganisation de la desserte des arrêts est mise en place à partir du 2 septembre 2019.

Concernant les lignes Taneo : 
– T1 et L3 : Pas de changement
– T2 et L4 : Prise en charge et dépose à l’arrêt Banlay rue Ernest Renan – côté abris bus
– L10, L12 et P5 : Prise en charge et dépose à l’arrêt Banlay rue Ernest Renan – côté poteau de bus
– L11, L13, P10, P12 et SP6 : Prise en charge et dépose à l’arrêt Adam Billaut – rue Lamartine. Attention : Les arrêts Maréchal Juin et Saint Exupéry sont uniquement desservis dans la direction Banlay. Se reporter à l’arrêt Adam-Billaut.

Concernant les circuits de la Région, vous pouvez vous reporter sur le plan.

Toutes les informations sont sur le site de Taneo : https://www.taneo-bus.fr/index.php/actualites-et-infos/infos-trafic/infostrafic/detail/354?fbclid=IwAR0YOUh7P-1Kivar81kkDCLiPZRJl5WKBecJJ2M0Jhwyh5DKgxPqoHyMSjk

Télécharger le plan de circulation (pdf)

En passant

Le programme de renouvellement urbain du Banlay (2019-2029)

Un chantier titanesque (72 M €), étendu sur plus de 10 ans, attend le quartier du Banlay avec le programme de renouvellement urbain qui sera consacré aux espaces publics, aux équipements et surtout à l’habitat.

Le programme de renouvellement urbain du Banlay constitue l’un des plus grands projets d’intérêt régional en France pour l’Agence nationale de renouvellement urbain (ANRU).

Son coût est estimé à 72 M € dont 48 seront consacrés à l’habitat social.

12 M € ont été accordés en plus par l’ANRU par rapport à la première maquette financière, compte tenu de l’ampleur de ce projet.

Le pôle multimodal (2019)

► Avril – décembre 2019 : réorganisation en profondeur de la circulation pour fluidifier et désengorger le secteur, fréquenté par plus 2 500 élèves en moyenne.Les travaux sont organisés de manière à maintenir les accès aux établissements scolaires pendant les épreuves du bac et à pour la rentrée scolaire 2019-2020. Des difficultés pour pénétrer dans le secteur avec un véhicule motorisé sont à prévoir néanmoins. Aussi, il est nécessaire, pendant toute la durée du chantier,d’anticiper ses déplacements de manière à éviter tout retard préjudiciable.

► Coût estimé du chantier : 3,0 M € HT avec des financements de l’Europe (FEDER), l’État, la région Bourgogne-Franche-Comté et Nevers Agglomération.

Phasage des travaux (pdf)

  • Phase 1 du 23/04 à fin juin : au niveau du rond-point face aux lycées Jules-Renard et Raoul-Follereau et face au lycée Jules-Renard – pas d’impact sur la circulation ;
  • Phase 2 de fin juin à fin juillet : même lieu + réalisation de l’extension ouest (trottoir et voirie) + réalisation de la voirie sud au niveau de la rue Ernest-Renan par demi-chaussée + réalisation de l’extension est (trottoir et voirie) partie sud. Circulation par alternat. Arrêts de bus provisoires ;
  • Phase 3 de fin juin à début septembre : réalisation des parvis des lycées. Circulation difficile. Arrêts de bus provisoires ;
  • Phase 4 de septembre à décembre : réalisation de la liaison piétonne lycée entre les deux parvis et du pôle multimodal.

Ce pôle multimodal comprendra :

  • une gare routière centralisant les bus urbains et interurbains
  • un vaste parvis aménagé devant les lycées
  • des espaces dédiés pour les piétons et les cyclistes
  • des dépose-minute et des stationnements longue durée

La requalification de la D 907 (2019)

Dès 2019, cette route « intraversable » qui sépare le quartier du centre-ville, deviendra le boulevard urbain qu’elle aurait dû toujours être. La voie souterraine, la Trémie, sera comblée et remplacée par de vrais passages en surface sécurisés qui remplaceront les passages sauvages inventés par les habitants.

Un bain de modernité pour l’habitat social (jusqu’à 2029)

► Présentation du projet de rénovation urbaine (pdf)

Transfigurer ce quartier sans défigurer la vie de ses habitants, tel est le défi majeur de l’office départemental Nièvre Habitat, qui va détruire 419 logements, en réhabiliter 415 sur les 1 084 qu’il possède.

L’office départemental Nièvre Habitat, qui possède au Banlay plus du quart de son parc de logements de Nevers, investira 28 M €, en fonds propres et en emprunts, pour adapter son offre à la démographie du quartier et aux attentes des locataires. L’office fera disparaître 11 de ses 26 immeubles, et avec lui un taux de vacance qui atteint, par endroits, les 30 %.

L’autre bailleur social du Banlay, Coopération et Familles, rasera ses quatre bâtiments  de 151 logements.

Un accompagnement et le relogement de chaque locataire concerné par les démolitions seront prévus par Nièvre Habitat.

La plupart des logements conservés seront mis aux standards du XXIe siècle : T2-T3 pour la majeure partie, taille adaptée des pièces à vivre, logements plus fonctionnels…

En passant

Modifications de circulation rue Claude-Parent

Depuis le 20 septembre, la circulation et le stationnement de la rue Claude-Parent ont été modifiés.

  • La circulation se fait en double sens sur la portion située entre le rond-point Georges-Pompidou et la rue des Tailles ;
  • La circulation se fait en sens unique sur la portion située entre la rue des Tailles et la rue Lamartine dans les sens rue des Tailles / boulevard Saint-Exupéry et boulevard Saint-Exupéry/rue Lamartine ;
  • Le stationnement bilatéral est interdit en bordure et sur la chaussée rue Claude-Parent sur la section entre le rond-point Georges-Pompidou et la rue des Tailles ;
  • Le stationnement est autorisé sur les places matérialisées au sol en quinconce rue Claude-Parent sur la section entre le rond-point Georges-Pompidou et la rue des Tailles.